parallax background

Café littéraire ce dimanche 27 août au salon « Le Cinéma a la cote… Roannaise » à Saint-Alban-les-Eaux (42370)

Le Dernier Refrain (Editions De Borée)
20 avril 2017
Invitée le 29 mai à 9h50 le matin sur France 3
4 juin 2017

Du 25 au 28 août, la commune de Saint-Alban-les-Eaux (42370) accueillera un événement baptisé « Le Cinéma a la cote… Roannaise ».

 
A ette occasion, j’ai le plaisir d’être l’invitée du café littéraire ce Dimanche 27 août en matinée, à partir de 10h. J’aurai ainsi l’occasion de présenter LE DERNIER REFRAIN, mon nouveau roman, et de raconter quelques anecdotes autour de ma carrière de chanteuse durant les années 60 et 70.

Cet évènement est proposé par la toute nouvelle association de la Calc (Culture à la Côte). L’objectif de cette association, présidée par Céline Guicherd, est d’organiser des projets culturels. À l’origine de « Le cinéma a la cote… Roannaise », il y a Michel Feugère, trompettiste de renommée nationale et originaire de Renaison. « Le plateau culturel reposera sur le cinéma, la musique et la vigne, dans un esprit vintage. D’ailleurs, vintage en anglais signifie vendange. » L’articulation des trois journées est connue : trois soirées cinéma en plein air avec des harmonies locales, un après-midi de courts-métrages, une matinée café littéraire et des surprises. Le référent local est Christophe Loppin. « Ce projet est très imprégné de mes souvenirs d’enfant, sans être passéiste. Je souhaite que ce soit simple et champêtre, bucolique et élégant », explique Michel Feugère. L’ossature générale du festival est déjà construite.

Il s’agira d’organiser des séances de cinéma en plein air les trois soirs, avec la présence d’harmonies locales et les viticulteurs de la Côte Roannaise. Les films seraient français et plutôt des années 60/70. « On opterait pour des films populaires, en ajoutant une séance pour enfants en après-midi, et une séance avec un film plus pointu cinématographiquement parlant pour les cinéphiles », ajoute Michel Feugère. La municipalité saint-albanaise, avec le maire Pierre Devedeux, est enchantée de ce projet et est prête à aider à sa naissance.